News

Nouvelles de la Fédération France Sud –

Massage du Président de la fédération France sud -- 10 avril

Chers amis, chers frères et sœurs,

Nous partageons avec vous ce petit rendez-vous de nouvelles, d’encouragements et de réflexion biblique, comme chaque semaine.

Cette situation de confinement me rappelle l’histoire de Joseph trahi par ses frères. Lui qui était le fils favori de son père, lui qui au sein de sa famille était destiné à un rôle de patriarche, de chef de tribu et qui se retrouve trahi, méprisé, vendu. Il connait le rejet, la déchéance, il est vendu une première fois comme esclave et placé chez un des officiers de pharaon. Là il est à nouveau trahi, et condamné à la prison. Existe–t-il confinement plus strict et plus sévère que l’emprisonnement ? Je ne crois pas. Pourtant, il se rend disponible pour être utile en prison et soulager les autres prisonniers, il gagne la confiance du chef de la prison et c’est dans ce lieu qu’il devient la pièce maitresse de Dieu pour sauver toute la région, Égyptiens et Hébreux, d’une terrible famine.

Que cette période de pause qui nous est imposée, soit l’occasion de questionnements et de réflexion ; que cette période qui sensibilise chacun sur sa propre vulnérabilité et fragilité devienne pour chacun une occasion de redéployer des liens. Que nous puisions dans notre relation avec notre Père céleste, la créativité d’inventer de nouvelles façons – respectueuses du confinement – de rester solidaires, généreux, à l’écoute, porteurs d’espérance. En un mot, restons des instruments entre les mains de notre Dieu, tout en nous adaptant aux circonstances, comme Joseph, Daniel, Paul ou d’autres ont su le faire.

Bien sûr, cela n’est possible que si nous cultivons l’espérance, la foi, la vie, le pardon dans notre approche à la spiritualité. Martin Luther King écrivait : « L’obscurité ne chasse pas l’obscurité, seule la lumière peut le faire ».

Jean, dans sa première épître chapitre 5 et verset 18, nous rappelle que « l’amour parfait chasse la peur » car la peur suppose un châtiment et celui qui a peur n’est pas parfait dans l’amour. Je prie que nous consacrions du temps dans ce confinement pour nous nourrir des promesses de libération, de délivrance, de restauration que nous trouvons dans la parole de Dieu. Méditons-les et laissons l’Esprit nous imprégner de cette espérance qui produit la bonté, la bienveillance, la générosité envers les autres.

Je profite de cet espace pour remercier les initiatives d’entraide qui se multiplient sur le territoire : du soutien spirituel et émotionnel, bien sûr, mais également de l’aide par des distributions de denrées alimentaires ou de chèques-service. Merci pour votre présence auprès des banques alimentaires, des associations de bénévolat, tous ces engagements sont précieux pour les plus fragiles dans nos villes. Merci aux différentes formes de partage spirituel mises en place, je pense particulièrement à notre responsable des besoins spécifiques, Marjorie Chanzy, qui chaque matin et chaque soir entretient des liens en vidéo-conférence avec les sourds et malentendants de nos Fédérations. C’est un lieu unique pour échanger des nouvelles et être soutenu dans la foi.

Pensez à différentes formes de bénévolat, n’oubliez de contacter votre centre régional du don du sang par exemple, il y a des besoins. Que les étudiants de l’enseignement supérieur pensent aussi aux plus petits et qu’ils proposent du soutien scolaire en soulageant parfois des parents seuls. Les espaces de communion fraternelles sont nombreux, à nous de les exploiter en respectant le confinement et les gestes barrières bien sûr.

Nous remercions le responsable du département santé, le docteur Franck Païta, pour le message qu’il a enregistré sur une bonne gestion et prévention de la santé ; vous trouverez ce contenu sur le site de Fédération.

Nous remercions aussi la Faculté de théologie pour les réponses claires et pertinentes fournies par les professeurs sur une série de questions liées au événements que nous vivons, et que nous avons pu recueillir par le biais de réseaux sociaux auprès de vous.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne YouTube de la Fédération pour être tenu au courant des différents contenus disponibles, puisqu’aujourd’hui beaucoup de partages se font par le net et le téléphone.

Restons en lien avec les 100 jours de prière organisés par l’église mondiale. Cette belle initiative tisse des liens au-delà des frontières. Par le moyen des textes proposés, elle rend concrète notre intercession en présentant les besoins et situations d’autres territoires. Les textes et témoignages proposés nous encouragent et nous pacifient. Rappelons-nous qu’intercéder est un acte d’amour, qui refuse de répondre seul à l’amour du Père.

Chers amis, nous croyons dans la Bonne Nouvelle, dans la bienheureuse espérance, dans les fruits de l’Esprit, dans la venue de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre. Toutes ces expressions choisies par les disciples et apôtres du Christ sont empreintes d’espérance, de joie, de bénédiction et de lumière. Nous prions pour qu’elles illuminent nos journées et pensées les plus sombres. Je termine avec ces paroles de Pierre aux églises en guise de bénédiction pour chacun, que nous trouvons dans sa première lettre, chapitre 5 verset 10 : 

«  Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ, à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. À lui soit la puissance aux siècles des siècles ! Amen ! »

Daniel Monachini